Viewing entries tagged
hike

Mes endroits préférés dans les Blue Mountains

Comment

Mes endroits préférés dans les Blue Mountains

bluemountains-copie.jpg

À environ deux heures à l'ouest de Sydney, la région des Blue Mountains est un endroit étonnant à découvrir. Outre les principaux points touristiques, il y a tellement de choses à voir que vous auriez bien besoin de plusieurs semaines pour tout explorer !

C'est l'escapade nature idéale, que ce soit pour les randonnées, la découverte de cascades, ou encore chercher les plus beaux coins aux couleurs de l'automne, comme je l'ai fait récemment.

Avec une superficie de plus de 11.400 km2, les Blue Mountains ont des paysages spectaculaires, des falaises abruptes, des forêts d'eucalyptus et des villages sympas à découvrir. Ce sont des montagnes mais bien sûr vous ne pouvez pas les comparer aux montagnes européennes. Le Mount Werong, le plux haut, culmine à 1215 mètres. Là-bas, vous ne pouvez pas skier (si vous voulez skier en Australie, jetez un oeil à mon article ici), mais néanmoins il peut y faire bien froid l’hiver !

Autumn in Mount Wilson. Photo: Marine Raynard
Autumn in Mount Wilson. Photo: Marine Raynard

Histoire rapide des Blue Mountains

Les Blue Mountains ont été formées il y a environ un million d'années dans le cadre de la formation de Kosciusko pendant le Pliocène. Avant l'arrivée des européens en Australie, la région était déjà habitée par les aborigènes - les peuples Gundungurra et Darug.Il aura fallu longtemps cependant pour completer la construction d'une route à travers les Blue Mountains. Dès les premières explorations, le terrain accidenté avait posé de nombreux défis aux explorateurs car la traversée des montagnes était extrêmement difficile. C’est seulement en 1814 que la première route a été construite grâce à la technique des européens et des aborigènes.

Ce que j’aime dans les Blue Mountains

Wentworth Falls et la Charles Darwin Walk

Wentworth Falls est de loin l'un de mes endroits préférés dans les Blue Mountains. Ce lieu offre une vue magnifique et de belles randonnées. J'aime aussi la façon dont l'atmosphère peut changer selon que le temps soit brumeux, ensoleillé voir même orageux ! La promenade Charles Darwin vous permet de suivre les célèbres marches du naturaliste qui s'y promenait régulièrement en 1836. Vous pouvez démarrer la randonnée à partir de Wilson Park et vous promener tout au long du circuit et aussi dans la brousse alentour jusqu'à la fin pour des vues impressionnantes.

The Charles Darwin Walk. Photo: Marine Raynard
The Charles Darwin Walk. Photo: Marine Raynard

Hassans Walls Lookout

Situé à Lithgow, ce point de vue va vous montrer un panorama spectaculaire sur les Blue Mountains. À environ, 1.100 mètres au-dessus du niveau de la mer, vous aurez une vue d'ensemble sur le Mount Wilson, Mount York, Mount Tarana et le Mount Blaxland et l'ensemble de Hartley Valley en contrebas). Il paraît que c’est encore plus spectaculaire pour le lever ou le coucher du soleil. Je n'y suis allée qu'en journée mais j’ai hâte d’y retourner !

Myself in at Hassans Walls. Edit: Marine Raynard
Myself in at Hassans Walls. Edit: Marine Raynard

Les tunnels de vers luisants près de Lithgow

Soyez prévenu, ceci est une véritable expédition pour y arriver ! Après environ une heure de conduite sur une route très sauvage, poussiéreuse et sans goudron sur le plateau de Newnes, vous pourrez accéder au tunnel de vers luisants, un lieu majestueux et mystérieux. Ma partie préférée avant d'y arriver est de passer avec la voiture dans un autre tunnel massif qui ressemble à un décor de Jurassic Park. Frissons et souvenirs de Disneyland garantis ! Une fois arrivé, il faudra marcher 20 minutes à travers la forêt pour rejoindre le tunnel. Assurez-vous d'apporter des lampes car c’est assez sombre une fois dedans, mais ne les laissez pas allumées trop longtemps sinon vous aurez du mal à voir les vers. C’est mieux d’y aller tôt le matin ou tard le soir, car il peut y avoir du monde. Et si vous n'êtes pas trop peureux, allez y de nuit - frissons encore plus garantis!

Glowworm tunnel. Edit: Marine Raynard
Glowworm tunnel. Edit: Marine Raynard

Mount Wilson en automne

Il y a beaucoup de villages dans les Blue Mountains et je dois encore en explorer la plupart ! Toutefois, s’il vous arrive d'être à Sydney pendant le mois de mai, c’est le meilleur moment pour explorer Mount Wilson et Breenhold Gardens. Vous verrez les plus belles couleurs de l'automne australien ce qui vous laissera ebahi ! Assurez-vous d'apporter votre appareil photo !

Magic happens in the gardens! Photo: Marine Raynard
Magic happens in the gardens! Photo: Marine Raynard

Katoomba et les Trois Sœurs

Bien que ce soit un coin touristique et probablement le plus célèbre des Blue Mountains, je recommanderais de tout de même d'y aller. Très accessible et gratuit, la vue est magnifique sur les montagnes - vraiment - bleues. Vous pouvez également explorer le coin avec de nombreuses promenades. Soyez prudent car plus vous descendez, plus la remontée est difficile haha! Mais cela en vaut vraiment la peine.

1072182_10151564627828181_1073571394_o
1072182_10151564627828181_1073571394_o

Bonus: Lincoln Rock

Lors de mon dernier voyage à Mount Wilson, nous avons voulu terminer la journée par le coucher du soleil et mon ami Kel a suggeré Lincoln Rock. Bien que ce soit un recoin caché des Blue Mountains, une fois de plus vous pouvez avoir une vue magnifique ! Le rocher plat est assez grand pour s’asseoir et apprécier la vue. Soyez juste prudents si vous allez près du bord, on ne sait jamais !

chasingautumn - copie
chasingautumn - copie

 Cela est bien sûr une liste non-exhaustive car il y a tellement de choses à découvrir dans les Blue Mountains. Je veux vraiment y retourner et découvrir de nouveaux horizons !

Que recommanderiez vous :) ? Au plaisir de voir vos commentaires!

Comment

My favourite places in the Blue Mountains

2 Comments

My favourite places in the Blue Mountains

bluemountains-copie.jpg

Located at about two hours west of Sydney, the Blue Mountains is an amazing place to discover. Apart from the main touristic points, there is so much to see you would need weeks to go everywhere!

For me, this is the perfect nature getaway for hikes, waterfall chasing and autumn leaves chasing as I did recently.

With an area covering more than 11,400 km2, there is a wide range of dramatic landscapes, steep cliffs, eucalyptus forests, and cute villages to discover. These are mountains but of course, you can’t compare to the European mountains. There you can’t ski (if you want to ski in Australia, have a look at my article here) but nonetheless, it still gets cold in Winter. The highest point in Mount Werong with 1,215 metres.

Autumn in Mount Wilson. Photo: Marine Raynard

Quick history of the Blue Mountains

The Blue Mountains formed around one million years ago as part of the Kosciusko Uplift during the Pliocene Epoch. Before the Europeans arrived in Australia, the region was already inhabited by the Aboriginals - the Gundungurra people and the Darug people.

It also took a really long time to figure out how to build a road around the Blue Mountains. From first explorations, the rugged terrain and many challenges made the crossing of the mountains extremely difficult. It is only in 1814 that the first road was constructed thanks to great engineer skills from Europeans and Aboriginals.

What I liked in The Blue Mountains

Wentworth Falls and the Charles Darwin Walk

Wentworth falls is from far one of my favourite places in The Blue Mountains. It has wonderful views, entertaining hikes and so much beauty. I love how the atmosphere can change whether it is foggy, sunny or even stormy!

The Charles Darwin Walk let you follow the famous steps of the naturalist who walked this track in 1836. You can start it from Wilson Park and easily stroll through the boardwalk and bush tracks within the forest until the end of the walk for impressive views.

The Charles Darwin Walk. Photo: Marine Raynard

 

Hassans Walls Lookout

Located in Lithgow, this lookout (among many other cool lookouts around the area) will show you spectacular views over the Blue Mountains. At approximately, 1,100 metres above the sea level you will have an overview of to Mount Wilson, Mount York, Mount Tarana and Mount Blaxland and the whole Hartley Valley below. It is said to be at its most spectacular for sunrise or sunset. I’ve only experience during the day but can’t wait to go back!

Myself in at Hassans Walls. Edit: Marine Raynard

Glow Worm tunnels near Lithgow

Be forewarned, this is a true expedition to get there! Through about one hour of driving on a very wild, dusty and unsealed road in the Newnes plateau, you will arrive to the majestic and mysterious glow worm tunnel. My favourite part before arriving was entering with the car this massive tunnel that just looks like a decor out of Jurassic Park. Thrilling feeling and memories of Disneyland guaranteed!

Once arrived, you have 20 minutes walk through the forest to get to the tunnels. Make sure to bring some lamps as it can get really dark but don’t let them on for too long otherwise, you will have trouble seeing the worms. Best to go early or late as it can get crowded. And if you are not a scaredy cat, go at night. Even more thrilling feelings guaranteed!

Glowworm tunnel. Edit: Marine Raynard

Mount Wilson in Autumn

There are many villages in the Blue Mountains and I have yet to explore most of them! However, if you happen to be in Sydney during the month of may, this would be the best time to explore Mount Wilson and the Breenhold Gardens. You will see the most beautiful colours of Autumn leaves which will leave you with an unshakable feeling of mystery and beauty. Make sure to bring your camera!

Magic happens in the gardens! Photo: Marine Raynard

Katoomba and the Three Sisters

While this is a very touristy and probably the most famous area of the Blue Mountains, I would definitely recommend you have a look at it. Very accessible and free, the lookout offers majestic views on The Blue Mountains. You can also explore the area with many walks around, be careful though the lower you get, the harder it will be to go back up haha! But definitely worth it.

1072182_10151564627828181_1073571394_o

Bonus: Lincoln Rock

On my last trip to Mount Wilson, we wanted to catch the sunset from somewhere and my friend Kel suggested Lincoln Rock. While this is a small part of the Blue Mountains, once again you can see wonderful views! The giant flat rock is great to sit on and relax and appreciate the view. Just be careful if you get closer to the edge, you never know!

chasingautumn - copie

So this is of course a non-exhaustive list as there is so so much to discover in The Blue Mountains. I really want to go back again and discover new places!

What would you recommend I go to next :)? Looking forward to seeing your comments!

 

2 Comments

6 walks in Sydney you must do

6 Comments

6 walks in Sydney you must do

walks_1-min.jpg

What's better than the feeling of walking near the ocean? Well luckily, Sydney has the best walks around and they are all by the ocean. Whether it is to escape the busy city or enjoy incredible views, there's plenty to walk around! 

1. Bondi to Coogee

From Bondi Beach to Coogee beach, there are about six kilometres of pure ocean, wonderful beaches and amazing scenery. It will take about two hours to walk the way but it is definitely worth to take time and enjoy it. If you are a bit of a runner, this is perfect for a nice up and down workout.

My favourite on the way: Tamarama beach - beautiful and tiny.

When to go: any time of the year, sunrise or sunset is the best!

Bondi to Coogee

2. Spit bridge to Manly

You can start from Manly or from the Spit but I would recommend starting from the Spit as ending up in Manly is so much nicer. For 10 kilometres, you can truly appreciate a great walk in the bush and some wonderful ocean views. Make sure to explore the small coves with crystal clear water. It will take about two to three hours to complete depending on the level of fitness.

My favourite on the way: take a dip in the crystal clear water

When to go: anytime, I took a swim even in Winter!

 

Spit to Manly

3. Marine Parade to Shelly Beach

This is a cute little walk that you can complete very easily from Manly beach to the tiny and adorable Shelly Beach. Along the way you can see some nice houses and a beautiful ocean pool. Once at Shelly Beach, you can go on and go up the stairs to enjoy a wonderful view on Manly and the ocean. You can also explore around by walking in the bush and discover other lookouts.

My favourite on the way: Well Marine Parade, because.. my name is Marine. Pun intended.

When to go: Pretty much anytime but it is nice in the warmth of spring / summer and at sunset as Shelly beach gets the most of the sun.

 

Marine Parade's pool

4. Blackwattle bay

To be honest I probably wouldn’t know this walk if I wasn’t living next door. Located between Ultimo and Glebe, the Blackwattle bay is also next to the Sydney Fish Market. You can complete it very easily and within half an hour to more if you stop on the way. You can enjoy wonderful views of the Anzac Bridge as well as a bit of a view of the Harbour Bridge.

My favourite on the way: counting how many dogs I’ve met on the way. Usually it is about 40 at least. Yes, I love dogs.

When to go: Anytime but it is a popular walk for locals. If you want some calm, go between peak hours.

 

Anzac Bridge on the right side

5. Botanical gardens to Opera House

Starting near Woolloomoolloo Bay to the Opera House, the iconic walk is great to discover the Botanical Gardens of Sydney and appreciate the beauty of the Harbour Bridge and Opera House. It would take about an hour to walk along, enjoying every step.

My favourite on the way: have a stop in the botanical garden to enjoy.

When to go: Spring for flowers

Cloudy day on beautiful Sydney

6. Hermitage walk from Vaucluse to Watson’s Bay

Now this is one of my favourite. Between Vaucluse and Sark beach, there’s a wonderful wooden path along small beaches with an impressive view of the city. Between bush and ocean, you can stop as much as you want along the way to relax on the beach, take a swim or just admire the beauty of Sydney.

My favourite on the way: stopping at Milk beach to enjoy the incredible view.

When to go: Anytime, it is so beautiful.

Bonus: continue to Watson's Bay to walk to the Hornby lighthouse, definitely worth it!

 

View of Sydney from Vaucluse

 

6 Comments

6 promenades a faire à Sydney

Comment

6 promenades a faire à Sydney

walks_1-min.jpg

Y a t-il plus agréable que de marcher au bord de l'océan? On est chanceux car Sydney a les meilleures promenades et elles sont toutes au bord de l'eau. Que ce soit pour échapper la ville ou apprécier des vues magnifiques, il y a de quoi marcher! 

1. Bondi to Coogee

De la plage de Bondi à la plage de Coogee, il y a à peu près six kilomètres d’océan et de magnifiques paysages. Cela prend environ deux heures pour faire tout le parcours mais ça vaut vraiment le coup de prendre son temps et d’explorer les lieux. Si vous êtes plutôt sportif, c’est aussi un super parcours pour courir. Préparez vous pour les montées et descentes.

Ce que je préfère sur le chemin: la plage de Tamarama, belle et petite.

Quand y aller: à n’importe quel moment de l’année, le lever et coucher du soleil sont parfaits.

Bondi to Coogee
Bondi to Coogee

2. Spit bridge to Manly

Il est possible de commencer d’un côté ou de l’autre mais je conseillerais de commencer par le Spit comme c’est beaucoup plus sympa d’arriver à Manly. Durant dix kilomètres, il est possible de marcher entre la nature et l’océan. Ne manquez pas les petites criques aux eaux claires comme le crystal. Cela prend entre deux et trois heures pour faire la promenade, tout dépend de la vitesse à laquelle vous allez.

Ce que je préfère sur le chemin: me baigner dans une des criques. Quand y aller: En automne ou été pour la chaleur et les belles couleurs.

Spit to Manly
Spit to Manly

3. Marine Parade to Shelly Beach

Cette mignonne promenade se fait facilement en une demi-heure ou plus de Manly à Shelly Beach. Sur le chemin, on peut voir de jolies maisons et s’arrêter près de la piscine-océan. Si vous allez un peu plus loin après Shelly beach, il y a une promenade sur les hauteurs de Shelly avec une belle vue de Manly et de l’océan.

Ce que je préfère sur le chemin: Le fait que la promenade s’appelle Marine Parade… parce que je m’appelle Marine. Oui mauvais jeux de mots je sais :-)

Quand y aller: A peu près n’importe quand, mais c’est toujours mieux avec la chaleur du printemps et de l’été. Le meilleur moment de la journée est au coucher du soleil comme Shelly beach est positionné au meilleur endroit.

Marine Parade's pool
Marine Parade's pool

4. Blackwattle bay

Honnêtement je ne connaîtrais surement pas cette jolie promenade si je n’habitais pas à côté. Entre Ultimo et Glebe, Blackwattle Bay est aussi à côté du marché aux poissons de Sydney. Elle se fait rapidement entre 30 minutes et une heure. On peut admirer un super panorama de l’Anzac Bridge ainsi que le Harbour Bridge un peu plus au loin.

Ce que je préfère sur le chemin: Compter le nombre de chiens que je croise. En général 40. Oui, j’adore les chiens.

Quand y aller: N’importe quand mais c’est très connu des locaux donc pour être au calme, il vaut mieux y aller entre les heures de pointe.

Anzac Bridge on the right side
Anzac Bridge on the right side

5. Botanical gardens to Opera House

De Wolloomoolloo Bay à l’Opéra, cette promenade iconique est super pour découvrir la beauté de jardins et de la vue du Habrour Bridge et de l’opera au bord de l’eau. Cela prend à peu près une heure pour la faire mais je conseille de prendre son temps pour en profiter au maximum.

Ce que je préfère sur le chemin: faire un petit arrêt aux jardins botaniques et explorer.

Quand y aller: Au printemps pour les fleurs et l’excitation avant l’été.

Cloudy day on beautiful Sydney
Cloudy day on beautiful Sydney

6. Hermitage walk from Vaucluse to Watson’s Bay

C’est une des promenades que je préfère. Entre le début de Vaucluse à et jusqu’à Shark Beach, on peut se balader sur une belle promenade en bois et roches. Tout au long, il y a à peu près cinq ou six petites plages avec une vue imprenable sur la ville de Sydney. C’est le mix parfait entre la nature et l’océan.

Ce que je préfère sur le chemin: M’arrêter à Milk Beach pour apprécier la vue incroyable.

Quand y aller: n’importe quand, c’est tellement beau!

Bonus: Il est possible de continuer vers Watson's Bay pour marcher jusqu’au phare Hornby avec une vue impressionnante sur l’océan.

View of Sydney from Vaucluse
View of Sydney from Vaucluse

Comment

The Incredible hike of the Appalachian Trail

Comment

The Incredible hike of the Appalachian Trail

P5140580.jpg

Chloë de Camara, 24-year-old american girl graduated from UNC-Asheville in December of  2013 with a double-major in French and Religious Studies. As of recently, she hiked the entirety of the Appalachian Trail from March 25th to August 13th, 2015! Discover her incredible adventure here:

 

Can you tell me a bit about the Appalachian Trail?

The Appalachian Trail (A.T.) is a long-distance trail that runs along the Appalachian Mountain range between Springer Mountain in northern Georgia to Mount Katahdin in central Maine. It was first thought up by Benton MacKaye and Myron Avery in the 1920s, and officially created in 1937. The first person to “thru-hike” (meaning walk from one terminus to the other) was Earl Shaffer in 1951. Since then, approximately 15,000 people have hiked the entire Appalachian Trail. The trail traverses through 14 states (Georgia, North Carolina, Tennessee, Virginia, West Virginia, Maryland, Pennsylvania, New Jersey, New York, Connecticut, Massachusetts, Vermont, New Hampshire, and Maine), each state having their own unique challenges and differences in terrain.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Why did you choose this particular trail?

My obsession with the Appalachian Trail started with my undergraduate thesis at UNC-Asheville. I argued that “thru-hiking” the Appalachian Trail held certain religious characteristics, and could be seen as a new form of “lived religion” (faith and practice in everyday life). Thus, I got to study the A.T. from a philosophical and academic point of view for close to two years. Through my studies I met incredible people who had previously thru-hiked the trail and spoke with such enthusiasm about their experiences that I started to consider the idea of hiking it myself one day. By the time I graduated, it was decided. There was no way in hell I was going to dedicate that much time to researching the act of thru-hiking without making an honest attempt myself. The A.T. also is near to where I lived at the time, Asheville, NC. So it seemed like an easy decision. I had just graduated school and had no real obligations tying me down.

 

"To hike all day everyday for ~5 months without bad or difficult moments is impossible."

 

Can you describe what you were  carrying with you?

I carried an average of 30 lbs in my backpack. Sometimes more, sometimes less. The essentials consisted of: 1-person tent, sleeping bag, sleeping bag liner, sleeping pad, dry clothes to sleep in, cook kit (stove, pot, spork), fuel, databook (the Bible of the A.T.), camera, food, and water. You would hike through towns to resupply on food, so it was always awesome hiking into town because your pack was so much lighter. Hiking out of towns (which typically required a big climb out of the lower elevation) was a different story. A full resupply of food could be felt in every step up that mountain.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

What’s the best moment you’ve lived on this journey?

That’s an incredibly hard question! Without trying to sound cliche walking up to the summit of Mt. Katahdin (northern terminus of the A.T.) was a rather incredible moment to experience. I could see the summit, while trying not to stumble over my feet as I walked closer and closer to the “end.” I kept making erratic squeals of excitement (good thing I was alone), and then I reached the iconic sign at the top. I’d seen so many pictures of previous thru-hikers’ summit photos, but to physically stand in front of this sign after walking for so long...it’s almost inexplicable. I collapsed on the front of the sign and tears came rushing to my eyes. Tears of joy, exhaustion, excitement, and disbelief. I finally screamed, “Oh my god!”, and a couple of the men I had been hiking with for the last week turned and saw that I had made it. They cheered and got pictures of me with the sign before coming over to give me some of the most genuine hugs I’ve ever given/received in my life. Ahhhhh that day will forever stay with me as one of the greatest moments I’ve experienced!

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Did you experience any bad or difficult moment?

Ha! Everyday. Thru-hiking the Appalachian Trail is not fun. It can be fun at certain points, but everyday is hard. Whether is be a physically demanding 3,000 ft ascent with a heavy pack, non-stop mosquitos, sweltering heat, downpours, aching feet, etc. there will always be something challenging to encounter. To hike all day everyday for ~5 months without bad or difficult moments is impossible. Sometimes just waking up, convincing yourself to get out of your sleeping bag, and start hiking all day is the hardest part. There certainly is a sense of mundanity that goes along with everyone’s thru-hike.

How would you sum up your experience in 2 sentences?

It’s an ineffable experience that can never be summed up into just two sentences. However, this journey led me to more self-discovery, friendships, laughter, discomfort, and honesty than I’ve ever experienced before.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

What was the feeling when you made it to the end?!

Shock, awe, excitement, sadness, triumph, and fear.

Did this experience change you?

I believe so, yes. Physically my body will never be the same. Mentally, I think I’m going to continue to see how the A.T. has and will continue to affect me. For the better I hope! A friend once told me, that “the A.T. ruins your life in the best way possible.” So far I tend to agree with that statement. The A.T. has given me a taste of an atypical life, and it’s hard to look at life without this new perspective. I feel like I have a new set of eyes, and I’m ready to embark on the next chapter of life with a higher level of confidence.

 

 

"Having a healthy relationship with nature and the trail is crucial."

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

What would you say to people wanting to hike this trail?

Know what you’re getting yourself into. Thru-hiking the A.T. is not easy, and don’t expect it to be a simple walk in the woods. Unless you’re willing to grow as a person, and accept all qualities of yourself (the good, bad, ugly, and smelly), then a thru-hike would not be an enjoyable experience.

How did your passion for hiking start?

My thesis really sparked my interest, but it wasn’t until after I graduated and decided that I wanted to thru-hike the following year that I started really hiking. I forced a couple guys, whom I’d known for years, to take me backpacking for the first couple of times. I didn’t care how many mistakes I made in front of them (which were countless), I just wanted to be outside and start challenging myself! It was an awesome transition to be a part of. From depending on others to do everything, to becoming my own motivator and climbing up and down literally hundreds of mountains.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

What is your relationship with nature?

That of respect. Having a healthy relationship with nature and the trail is crucial. Hiking on established trails up to the peaks of mountains can be exhilarating, but it’s important to acknowledge that we have an impact on the terrain. There are specific Leave no Trace ethics everyone can follow to ensure a better wilderness experience for those who come next. But, in honesty, I like to think that by being a decent human being and respecting the land (i.e. packing out whatever you pack in, cleaning up trash, staying on established trails rather than making more impact on the surrounding vegetation) that’s giving us the opportunity to observe its beauty in the first place. It’s also important to acknowledge your own limits in nature. Respect the power of nature and its ability to harm you. Getting caught in a lightning storm on top of a mountain makes one realize just how little control they have over nature. Thus, it’s important to come prepared and pay attention to your surroundings.

 

What is your next adventure?

As for now, it’s building up my resume to help me eventually get work in the outdoor stewardship or conservation fields. However….I wouldn’t be opposed to another long-distance hike in a couple years. Maybe the Pacific Crest Trail? Ha! We’ll see :D

 

 

 

Comment

L’incroyable randonnée du Sentier des Appalaches

Comment

L’incroyable randonnée du Sentier des Appalaches

P5140580.jpg

Chloë de Camara, jeune américaine de 24 ans et diplômée de Université de Caroline du Nord a Asheville en Décembre 2013 en Français et études religieuses vient d’accomplir une aventure hors du commun. Elle a parcouru à pied la totalité du sentier des Appalaches du 25 Mars 2015 jusqu’au 13 aout 2015. Découvrez son interview:

 

Qu’est ce que le sentier des Appalaches?

Le Sentier des Appalaches ou Appalachian Trail (A.T.) est un sentier long-distance tout au long des montagnes Appalaches, entre le mont Springer au nord de la Georgie et le mont Katahdin au centre du Maine. Cela a été d’abord pensé par Benton MacKaye et Myron Avery dans les années 1920 et officiellement créé en 1937. La première personne à “thru-hike” (expression en anglais signifiant de randonner d’un terminus à un autre) était Earl Shaffer en 1951. Depuis, à peu près 15 000 personnes ont randonné la totalité du sentier des Appalaches. Le sentier traverse 14 états américains (Georgie, Caroline du Nord, Tennessee, Virginie, Virginie-Occidentale, Maryland, Pennsylvanie, New Jersey, New York, Connecticut, Massachussetts, Vermont, New Hampshire et le Maine). Chaque état à son propre challenge et différences dans le terrain.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pourquoi as-tu choisi ce sentier en particulier?

Mon obsession avec le sentier des Appalaches à commencé avec mon mémoire de licence à UNC Asheville. J’ai démontré que le “thru-hiking” avait des caractéristiques assez religieuses, et pourrait être vu comme une nouvelle forme de “religion vécue” (la foi et la pratique chaque jour). Ainsi, j’ai commencé à étudier le A.T. d’un point de vue philosophique et académique pendant presque deux ans. Durant mes études, j’ai rencontré des personnes incroyables qui avait déjà “thru-hiker” le sentier et en parlaient avec tellement d’enthousiasme que j’ai commencé à considérer l’idée de faire la randonnée moi-même un jour. Dès que j’étais diplômée, c’était décidé. Il n’y avait aucun moyen que je ne puisse pas passer autant de temps à rechercher sur le sujet sans l’essayer en vrai. Le A.T. est aussi près d’où je vivais à l’époque à Asheville, Caroline du Nord. Donc cela m’a semblé comme une décision facile. J’étais juste diplômée et je n’avais aucunes obligations qui me retenaient.

 

"Marcher tous les jours pendant cinq mois sans faire l'expérience de mauvais ou difficiles moments est impossible."

 

Peut tu décrire ton équipement?

Je portais à peu près 13 kilos sur mes épaules. Parfois plus, parfois moins. L’essentiel consistait d’une tente une personne, d’un sac de couchage, d’un matelas de couchage, de vêtements secs pour dormir, un kit de cuisine (poêle à combustible, casserole, fourchette-cuillère), un guide d’information (la bible du A.T.), appareil photo, nourriture et eau. Tu peux passer par des villes pour te re-fournir en nourriture donc c’était vraiment génial car cela allégeait considérablement le sac à dos. Sortir des villes (ce qui typiquement requiert une belle remontée pour sortir du terrain plat) était une autre histoire. On peut sentir le réapprovisionnement complet à chaque pas vers la montagne.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quel est le meilleur moment que tu aies vécu durant cette aventure?

C’est une question incroyablement difficile! Sans essayer d’être cliché, marcher vers le sommet du Mt Katahdin (Terminus du A.T.) était un moment plutôt incroyable à vivre. Je pouvais voir le sommet, tout en essayer de ne pas trébucher comme je marchais de plus en plus près de la “fin”. Je n’arrêtais pas de faire des petits bruits d’excitement (heureusement que j’étais toute seule), et enfin j’ai atteint le panneau symbolique au top. J’avais vu tellement de photos de “thru-hikers” au sommet mais se tenir physiquement devant le panneau après avoir marché si longtemps… c’est presque inexplicable. Je me suis effondrée devant le panneau et les larmes me sont montées aux yeux. Des larmes de joie, d’épuisement, d’éxcitement et d’incrédibilité. J’ai enfin crié “Oh my god!”, et deux hommes avec qui j’avais randonné dans les dernières semaines se sont tournés et ont vu que j’avais réussi. Ils m’ont félicité et ont pris des photos de moi avec le panneau avant de me donner l’étreinte la plus authentique que je n’ai jamais reçu/donné de toute ma vie. Ahhhh ce jour restera gravé à tout jamais comme un des plus grands moments que j’ai vécu.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

As-tu fais l’expérience d’un moment difficile?

Ha! Chaque jour. “Thru-Hiker le sentier des Appalaches n’est pas marrant. Cela peut être marrant à certains moments, mais tous les jours c’est dur. Que ce soit dur physiquement pour une ascension de 3000 ft (916 mètres) avec un sac lourd, des moustiques non-stops, une chaleur étouffante, les déluges, le mal des pieds, etc. Il y aura toujours des défis à relever. Marcher chaque jour pendant 5 mois sans bons ou mauvais moments n’est pas possible. Parfois en se réveillant, il faut se convaincre de sortir du sac de couchage et commencer à marcher,  c’est le plus dur. Il y a un certain cote répétitif et ennuyant pour chaque personne qui "thru-hike". 

Comment pourrait-tu résumer ton expérience en deux phrases?

C’est une expérience inexprimable qui ne peut jamais être résumée en deux phrases. Par contre, ce parcours m’a amené à plus de découverte de soi-même, d’amitiés, de rire, de d'inconfort et d’honnêteté que j’avais fait l’experience jusqu’ici.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Quel était ton état d’esprit quand tu as fini?

Choque, émerveillement, excitation, tristesse, triomphe et peur.

Est-ce que cette expérience t’as changée?

Je pense que oui. Physiquement mon corps ne sera plus jamais pareil. Mentalement, je pense que je verrais comment le A.T. a et aura un effet sur moi. Pour le meilleur, j’espère! Un ami m’a un jour dit, “le A.T. ruine ta vie de la meilleure manière possible.” Jusqu’ici j’adhère plutôt avec cette affirmation. Le A.T. m’a donné un goût d’une vie atypique et c’est dur de regarder la vie sans cette nouvelle perspective. J’ai l’impression d’avoir des nouveaux yeux, et je suis prête à embarquer pour le prochain chapitre de ma vie avec un niveau de confiance plus élevé.

 

"Avoir une relation saine avec la nature et le sentier est crucial."

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Que dirais-tu aux personnes voulant marcher sur ce sentier?

Sachez dans quoi vous vous embarquer. “Thru-hiking” le A.T. n’est pas facile et imaginez pas que ce soit une simple marche dans les bois. A moins que vous avez envie de grandir comme personne et d’accepter toutes les qualités de vous-même (le bon, le mauvais, le moche et le malodorant), le “thru-hike” ne sera pas une expérience agréable.

Comment ta passion pour la marche a commencé?

Mon mémoire a vraiment titillé mon intérêt mais ce n’était que après être diplômée et avoir décidé que je ferais le sentier des Appalaches l’année d’après que j’ai vraiment commencé à randonner. J’ai forcé quelques gars, que je connaissais depuis des années, à m’emmener faire de la randonnée pour les premières fois. Je m’en foutais combien de fautes je faisais devant eux (qui étaient nombreuses), je voulais juste être dehors et commencer à me challenger. C’était une transition géniale. D’être dépendant des autres pour tout à avoir ma propre motivation et escalader et descendre littéralement une centaine de montagnes.

 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Quelle est ta relation avec la nature?

De respect. Avoir une relation seine avec la nature et le sentier est cruciale. Marcher sur des sentiers établis près des sommets des montagnes peut être grisant, mais il est important de savoir que cela peut avoir un impact sur le terrain. Il y a des éthiques précises “Leave no trace” (ne laissez pas de traces) que tout le monde peut suivre pour s’assurer que les prochains auront une expérience de la nature encore meilleure. Mais honnêtement, j’aime penser que en étant une être humain décent et en respectant les terres (c’est a dire ramasser ce que tu prends, nettoyer les déchets, rester sur les sentiers établis plutôt que de faire plus de dégâts sur la végétation des alentours) c’est d’abord nous donner l’opportunité d’observer cette beauté. Il est aussi important de savoir nos propres limites sur la nature. Respecter le pouvoir de la nature et sa capacité à nous faire du mal. Se retrouver dans un orage en haut de la montagne fait réaliser à quel point nous avons peu de contrôle sur la nature. Ainsi, il est important de venir préparé et de faire attention aux alentours.

 

Quelle est ta prochaine aventure?

Pour maintenant, c’est de construire mon CV pour m’aider à trouver du travail dans les champs d’intendances ou de conservations en plein air. Cependant… Je ne serais pas opposée pour une autre randonnée longue-distance dans deux ans. Peut être le Pacific Crest Trail? Ha! On verra :D 

 

 

Comment