Depuis que je vis en Australie, je commence à devenir spécialiste des vols long courriers. Etant française, j'ai fait de nombreux voyages aller retour depuis l’Europe et donc de nombreuses heures, journées et nuits dans un avion.

Enfin, spécialiste en théorie, car je lutte parfois pour survivre à ces interminables heures de vol, de transferts, d'attente et d'épuisement.

Cependant, depuis quelques mois, j'ai décidé de m'améliorer sur ce point, et ce pour plusieurs raisons: la nécessité de maximiser mon temps, pour être en forme dès l’arrivée et juste le besoin d’arrêter de me dire que “ça va le faire de toute façon”.

Lorsque j’étais ado ou étudiante, je m’en fichais totalement de mon état de fatigue à l’arrivée. Mais étant maintenant dans la vie active et sans vraiment une seconde de répi, il n’y a rien de pire pour moi que de ne pas fermer l’oeil du vol et d’arriver aussi vivante qu'un zombie dans un nouveau lieu ou à la maison.

Pour vous dire, la première fois que j'ai visité l'Australie quand j'avais 15 ans, je n’avais absolument pas dormi pendant les deux vols de nuit de 12 heures. Inutile de vous dire que sur mon troisième vol de Sydney à Cairns et dès que je suis arrivé à Cairns, je me sentais hyper mal. Croyez-moi; dix ans plus tard, je me souviens encore de ce sentiment de malaise horrible.

 Mon escale a Seoul entre l'Australie et l'Europe.

Mon escale a Seoul entre l'Australie et l'Europe.

J'ai donc décidé de mettre un terme à l'improvisation lors des vols long courriers et d'entrer en mode "stratégie". Ce n'est pas souvent que j'ai plusieurs heures devant moi pour me détendre, travailler un peu, manger et dormir, alors pourquoi ne pas les utiliser? Voici mes idées et conseils:

Créez un plan basé sur votre destination

Selon l'endroit où vous vous arrêtez et où vous allez, créez un plan pour savoir quand vous devez être réveillé ou endormi pour maximiser votre énergie à l’arrivée et réduire le décalage horaire.

Astuce: mettez votre montre à l’heure de votre destination afin d'être psychologiquement dans le bon fuseau horaire et ainsi régler votre temps de vol selon ces horaires si possible.

Dormez autant que possible dans chaque avion

Ne passez vraiment pas à côté de la partie sommeil. Même si ce n'est pas long ou que vous ne dormez pas complètement, c'est mieux que rien. Et cela vous sauvera à l’arrivée.

Astuce: choisissez le siège que vous préférez avant le vol - avoir un siège près de la fenêtre vous donne plus d'options pour poser votre tête sur la paroi du mur alors que le siège de l'allée mieux pour étaler les jambes et se lever pour faire de l'exercice. Prenez un masque pour éviter trop de lumière et des bouchons d'oreille ou les écouteurs antibruit pour un environnement plus calme.

Faites une escale longue si possible

J'ai enfin essayé cette stratégie cette année et cela a fait une énorme différence. Je me suis arrêtée à Séoul pendant 20 heures entre Sydney et Londres et même si j'ai fait du tourisme, j'ai très bien dormi pendant 5 heures consécutives dans un hôtel et cela a fait toute la différence. J'étais fatigué pendant la journée, mais ce n'était pas le même genre de fatigue et je n'ai pas du tout ressenti le décalage horaire en arrivant en Europe.

Astuce: Si vous avez l'opportunité, je recommande vivement une ou deux nuits en Asie ou au Moyen-Orient entre l’Australie et L’Europe pour combiner le repos et le tourisme entre deux longs vols! Cela fonctionne aussi pour d'autres types de destinations suivant la durée de votre vol.

La vie facile dans l'avion

Être à l'aise dans un avion est clé pour se détendre. Nous savons tous à quel point on peut être serré en classe économique (chanceux si vous êtes en classe affaire!), Mieux vaut donc porter de bons vêtements, avoir tous les divertissements et autres gadgets à porter de main pour plus de facilité.

Astuce: Buvez de l'eau, de l'eau et de l'eau! Je n'aime pas beaucoup boire de l'alcool dans les avions - sauf s'il s'agit d'un vol de jour, que le champagne coule et que le vol n'est pas trop long, haha - certes cela peut vous endormir, mais c'est surtout une source de déshydratation et de fatigue.

Obtenez des informations sur votre aéroport de correspondance

Il est si précieux de connaître certains détails sur votre aéroport de transfert comme si vous pouvez prendre une douche gratuite entre les vols, ou vous détendre en paix dans un salon spécial, ou découvrir la culture du pays directement depuis l'aéroport!

Astuce: J'ai trouvé ce site Sleeping in Airports et il y a des informations très précieuses sur de nombreux aéroports. Cela vaut la peine de fzire quelques recherches avant votre départ!

Et enfin, prenez le temps de vous détendre

Vous avez quelques heures devant vous, donc profitez-en et détendez-vous! Vous arriverez plus vite que vous ne le pensez et félicitations, vous avez survécu!

Astuce: dans notre monde toujours connecté, il n’y a parfois qu’un vol pour nous sortir des réseaux sociaux et d'Internet. Alors, profitez de ces quelques heures “off” et regardez ce film que vous avez toujours voulu voir ou finissez ce livre qui traîne depuis trois mois.

Quelles sont vos stratégies pour survivre aux vols long-courriers? Dites-moi et j’essayerai!

Comment