Partir à l’aventure pour rencontrer les magnifiques gorilles de l'Ouganda n’est surement pas votre programme habituel de vacances. Et pourtant, cet entretien avec Rosie Richardson, une accro du voyage et directrice chez Mosaic Travel, pourrait vous tenter de prendre un billet pour le pays africain dans l’heure qui suit !

Découvrez mon entretien avec Rosie sur cette aventure incroyable ci-dessous et décidez par vous-même si votre prochain voyage devrait être au coeur de la faune et flore d’Ouganda.

Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes et à votre souhait de voyager ?

Je suis une adepte du voyage ! Mon premier grand voyage fût mon déménagement pour un an en Angleterre à l'âge de 18 ans. J'aimais la liberté que le voyage me donnait, et j’ai pu explorer beaucoup en Europe pendant cette période. J'ai aussi vécu en France et en Turquie. Je suis maintenant directrice d'une agence de voyage, alors je suis en mesure d’organiser des voyages pour d'autres personnes, et tout cela comme mon travail !

Pouvez-vous me donner un aperçu de votre aventure en Ouganda, pourquoi ce pays et cette aventure si particulière ?

Voir les gorilles aussi rares dans leur habitat naturel a toujours été sur ma liste de voyages à faire. De temps en temps, en tant qu'agent de voyage, un voyage «éducatif» est possible. Quand celui-ci a atterri dans ma boîte de réception, c'était trop bien pour laisser passer !

Quelle était l’organisation pour voir les gorilles et quelles autres découvertes avez-vous faites ?

Il est très difficile de voir les gorilles. Vous devez réserver très longtemps à l’avance car les permis sont extrêmement limités, et vous devez avoir un gros budget. C’est très cher pour faire le trek dans cette partie du monde ! Le permis seul, qui vous permet d'accéder au parc national, coûte environ 1000 $ pour un jour !

En plus de trekking pour les gorilles en Ouganda, nous avons également eu la chance de voir des singes dans la forêt, des zèbres, des lions, des éléphants et des hippopotames en safari.

 Rosie pendant le trek en Ouganda. 

Rosie pendant le trek en Ouganda. 

Y a-t-il eu des défis pour voir les gorilles ?

Il y a de nombreux défis ! Une fois que vous avez surmonté le défi financier et que vous arrivez enfin en Ouganda, vous devez être préparé. Nous avons dû porter des vêtements de safari spéciaux - à manches longues, couleurs adaptées, etc. pour notre trek, et nous devions être en forme physiquement. La montée pour voir les gorilles est raide. Vous pouvez marcher pendant 20 minutes, ou 8 heures, selon l'endroit où les gorilles sont ce jour-là. Nous avons eu de la chance de ne marcher que pendant une heure avant de les voir.

Quel était votre meilleur moment ?

Le moment où nous avons vu un gorille, juste assis dans la broussaille à seulement trois mètres de nous, grignotant des feuilles, c'est un moment que je n'oublierai jamais. Ce sont de belles créatures, et qui nous ressemble !

Ce voyage a-t-il changé votre point de vue sur les animaux et l'environnement où vous en aviez déjà conscience ?

Je me suis rendu compte, depuis ce voyage, que la conservation de la faune, de la flore et de l'environnement est très importante. Bien sûr, je m’en étais rendue compte avant, mais lorsque vous voyez l'impact de la pollution et de notre environnement moderne sur ces gorilles, cela rend le problème très réel. L'Ouganda fait beaucoup pour la conservation, et je pense qu'ils y font un travail fantastique.

Quels seraient vos conseils pour les autres voyageurs souhaitant partir en Ouganda et voir les gorilles ?

Faites-le! Malheureusement, ces gorilles risque de ne pas être là pour toujours donc allez les voir dans leur habitat naturel tant que vous le pouvez, c'est magique. Tout l’argent que vous avez mis dans votre permis est également reversé à la conservation locale, et en plus vous employez des guides locaux et des porteurs, ce qui est idéal pour la communauté.

Quelle est votre prochaine aventure ?

Nous partons à Bali pour notre lune de miel ! Ce n'est pas une grande aventure, mais on a hâte de se détendre dans le luxe pendant 2 semaines ! Puis, en juin, je serai en Croatie à diriger un tour en groupe.

Comment