trailblazerslow.jpg

Vous le saurez peut-être si vous visitez l'exposition “Trailblazers” à l'Australian Museum de Sydney avant le 18 Juillet.

J'ai enfin eu un peu de temps pour jeter un coup d’oeil à l'exposition et j’ai rapidement compris pourquoi elle a remporté le prix de la meilleure exposition australienne en 2016. En une heure ou plus, vous pouvez découvrir les 50 plus grands explorateurs australiens. Et bien que ce ne soit pas une très grande exposition, vous pouvez comprendre comment ces explorateurs ont repoussé leurs limites pour changer la façon dont nous voyons le monde.

 

trailblazerslow_1

 

Dès les premiers jours d’exploration en Australie avec les aborigènes jusqu’à plus récemment avec les astronautes, Trailblazers nous apprend beaucoup sur comment explorer les océans, les montagnes, les déserts et l'air. Mes parties préférées étaient probablement l'océan et l'air comme ce sont des éléments si imprévisibles et mystérieux.

Au cours de l'exposition, on se prend facilement au jeu à penser quel type d'explorateur l'on pourrait être et quelle serait notre prochaine aventure. J'ai aussi eu la chance de rencontrer une exploratrice exceptionelle: Gaby Kennard, la première femme australienne à voler en solo à travers le monde.

 

Gaby La Magnifique

Voici quelques chiffres: Gaby a volé il y a 27 ans dans un Piper Saratoga VH-GKF, a atteri 39 fois, a visité 21 pays, a volé à environ 28 000 miles nautiques, a traversé le globe en 99 jours et l'équateur 5 fois. Elle est enfin arrivée le 10 Novembre 1989 - soit le jour d'après la chute du mur de Berlin.  

 

Gaby Kennard arrival small

 

Plus que des chiffres, son courage et sa force de s’en sortir lors de situations effrayantes et menaçantes sont admirables. La vidéo de son périple qu’elle a montré au début de son discours à l’Australian Museum a montré exactement cela. J’en été très impressionnée de son calme lorsque son moteur d'avion s’est arrêté 5 fois au milieu du Pacifique et lors de sa deuxième grosse frayeur quand elle a été jetée de haut en bas pendant 4 heures au cours d'un orage près de la côte africaine.

Mais sa persévérance l’a toujours sortie d’affaire. «Il est facile de penser, 'oh pas de chance, je vais tomber l'océan', mais je pensais ‘je dois comprendre le problème, je dois revoir mes enfants, je dois continuer à essayer, me concentrer et trouver une solution," dit Kennard au sujet de son moteur qui s’était arrêté 5 fois et aurait pu disparaitre si elle n’avait pas réussi à le redémarrer en quelques minutes cruciales. Mais elle a continué à essayer, et elle s’en est sortie.

La raison pour laquelle elle a voulu tenter cette aventure exceptionnelle était certainement grâce à l'inspiration du voyage de Amelia Earhart: première aviatrice au monde à voler en solo à travers l'océan Atlantique et autour du monde. Mais il y a plus que ça pour Kennard comme elle a expliqué: «Si je peux faire de ce rêve une réalité, si les gens pensent« si elle peut le faire, alors je peux faire ce que je veux aussi' est la principale raison pour laquelle je fait cette aventure."

Bien qu'étant une mère célibataire, et avec seulement 450 heures de vol - Gaby est passée à travers tous les obstacles et a obtenu son permis commercial, étudié dur et a acheté son propre avion. Elle a hypothéqué sa maison, a commencé avec 5000 dollars de Dick Smith et quelques sponsors pour réaliser son rêve.

Maintenant 27 ans plus tard, elle est toujours debout, pleine de force et sa gentillesse et  modestie brillent. L’après-aventure n'a pas pourtant pas toujours été facile, mais elle a appris à faire face à ses craintes, que la pire chose peut se produire mais que ce n’est pas grave. Obtenir le prix Archibald (le prix le plus prestigieux pour les artistes peintres en Australie) est maintenant son prochain rêve.

 

Myself meeting Gaby Kennard at the Australian Museum

Alors, qu’est ce qu’un explorateur?

Comme Kim McKay, directrice exécutive et chef de la direction de l'Australian Museum, a déclaré: «Ils n’ont pas encore trouvé, mais je suis sûr que le gène d'aventure existe. »

Nous avons tous un explorateur en chacun de nous mais encore faut-il le réveiller. Aller à l'aventure n’est pas toujours facile. Cela peut prendre beaucoup de ressources, de logistique et de planification ou cela peut être totalement improvisé. Cela peut déclencher des sentiments d'excitation, de bonheur, comme cela peut être effrayant et dur physiquement et émotionnellement. Mais être aventurier, n’est-ce pas essayer quelque chose de nouveau? Sortir un peu de sa zone de confort?

Selon vous, en quoi consiste un explorateur et êtes-vous, vous-même explorateur? Dites-moi tout sur vos aventures! Et si vous avez juste besoin d'être inspirés et soyez à Sydney, jetez un oeil à l'exposition Trailblazers - cela déclenchera sûrement des envies d’aventure en vous!

 

trailblazerslow_3

 

Comment